mardi 22 août 2017 ,
En direct :
THE GAZETTE BY SUP'DE COM>>L’intelligence artificielle arrive !>>Pourquoi YouTube est aujourd’hui presque indispensable dans la stratégie de communication d’une marque ? >>
TendancesThe Maker Movement*
<
>

The Maker Movement*

Si l’homme a de tous temps bricolé dans son atelier ou son garage, le Maker Movement est né de la conjonction de plusieurs facteurs. Explications.

Un mouvement qui n’est pas né par hasard…

Ce mouvement, présenté par Chris Anderson comme « la nouvelle révolution industrielle », s’appuie d’abord sur les outils numériques. Il a besoin des logiciels de CAD, des imprimantes 3D, des lasers et autres outils du XXIème siècle. Son développement correspond à la démocratisation de ces outils. Et internet joue souvent un rôle important dans la diffusion du produit conçu, voire dans sa commercialisation. Sans internet, le Maker Movement ne serait pas. C’est un peu le geek qui passe du numérique au physique…

Mais le Maker Movement, c’est aussi l’expression d’une nouvelle philosophie, celle de l’économie collaborative. Et cette économie de partage s’épanouit bien sûr en ligne. Elle s’exprime aussi dans les fablabs, ces ateliers où chacun peut venir profiter de l’aide de l’autre et disposer d’un lieu de conception et des outils et équipements indispensables. On compterait actuellement en France une cinquantaine de fablabs, et environ 200 dans le monde.

Un autre facteur a joué son rôle : le développement du crowfunding. Le maker a souvent besoin de faire appel à des financements extérieurs, et il aura recours aux sites de crowfunding plutôt qu’au financement bancaire classique.

Le Maker Movement enfin, trouve ses fondations dans le do-it-yourself dont il est une forme d’expression.

Pour Chris Anderson, le Maker Movement n’en est qu’à ses débuts : « "Nous sommes aujourd'hui comme en 1984, l'année où Apple a lancé le Macintosh, quand chacun a pu utiliser un ordinateur personnel et oeuvrer au nouveau monde virtuel. L'équivalent du Macintosh est l'imprimante 3D, une machine capable de fabriquer directement des objets solides conçus sur ordinateur."

Découvrez le Maker Movement sur la vidéo Expo Wave : https://www.youtube.com/watch?v=ENZLRB2tsOo  

 

…  un mouvement qui s’organise

Le Maker Movement se structure. Il a son magazine, Make, créé en 2006 par O’Reilly Media. Ce bimestriel américain au sous-titre évocateur – « la technologie de votre temps » - existe aussi en version numérique : makezine.com. sur laquelle de nombreuses communautés partagent idées, logiciels, plans 3D. Ce magazine est à l’origine des Makers Faire, sortes de salons où les makers se rencontrent pour échanger et partager leurs expériences avec le grand public. Le premier Maker Faire s’est tenu à San Mateo en Californie en 2006.

 

Par SUP'DE COM
le 07/01/2015

Nombre de commentaires2

A+A-

Vos commentaires (2)

Par karine chevet le 09/02/2015

A lire sur le même thème : Travail l'âge du faire ? in Sciences Humaines numéro spécial janvier 2015 n°2665 et "Fab lab : l'avant-garde de la nouvelle révolution industrielle" F. Eychenne

Par karine chevet le 09/02/2015

A lire sur le même thème : Travail l'âge du faire ? in Sciences Humaines numéro spécial janvier 2015 n°2665 et "Fab lab : l'avant-garde de la nouvelle révolution industrielle" F. Eychenne

Commentaires

Portrait de karine chevet

Votre message: 
A lire sur le même thème : Travail l'âge du faire ? in Sciences Humaines numéro spécial janvier 2015 n°2665 et "Fab lab : l'avant-garde de la nouvelle révolution industrielle" F. Eychenne
Portrait de karine chevet

Votre message: 
A lire sur le même thème : Travail l'âge du faire ? in Sciences Humaines numéro spécial janvier 2015 n°2665 et "Fab lab : l'avant-garde de la nouvelle révolution industrielle" F. Eychenne

Ajouter un commentaire