mardi 22 août 2017 ,
En direct :
THE GAZETTE BY SUP'DE COM>>L’intelligence artificielle arrive !>>Pourquoi YouTube est aujourd’hui presque indispensable dans la stratégie de communication d’une marque ? >>
TendancesLes buzz des grandes marques
<
>

Les buzz des grandes marques

Une erreur est vite arrivée, surtout à l’heure d’internet. Il suffit de quelques secondes pour que les informations circulent. Ainsi, un tweet que vous avez publié trop rapidement pourra être immédiatement partagé par des millions de personnes. Avec une simple capture d’écran, un utilisateur peut sauvegarder ce que vous n’auriez jamais voulu voir se diffuser.

Les marques, provoquent parfois un buzz volontairement pour se faire remarquer. Seulement, volontaire ou pas, il faudra arriver à le maîtriser si cela tourne mal. Dans cet article, nous allons observer comment les marques gèrent les bad-buzz.

Commençons avec Volkswagen, qui pendant le match France-Brésil a payé des millions pour un spot publicitaire. Jusque-là rien d’anormal, sauf qu’il y avait une faute dans le nom de la marque. Les téléspectateurs se sont déchaînés sur les réseaux sociaux : 

 

Volkswagen maîtrise :

La marque a précisé qu’il ne s’agissait pas d’une erreur, mais d’une stratégie bien orchestrée. A la mi-temps ils ont diffusé un cours spot de pub, pour dévoiler la supercherie sur twitter.

La vidéo ici : 

 

Continuons avec Stabilo et sa campagne pour la gamme de surligneurs « Néon ».  Un produit uniquement destiné aux femmes.

Les féministes sont montées au créneau, notamment quelques journalistes qui ont publié le communiqué de presse sur Twitter :

Stabilo ne maîtrise pas et laisse les femmes s’exprimer sans réagir:

 

Un dernier bad-buzz pour la route avec Nutella, qui a créé un mini-site pour que chacun puisse personnaliser son pot. Dans son concept, la marque a proscrit d’utiliser une longue liste de termes tels que : « diabète », « gras », « huile de palme ». Ce manque de liberté créative n’a pas été du goût de tous les consommateurs.

 

Nutella maîtrise plus au moins :

La marque a réagit sur twitter, avec une vidéo courte qui dit « Notre imagination n’égalera jamais la vôtre » :

Un buzz peut être tourné à notre avantage, comme nous faire complétement défaut. La marque peut perdre en crédibilité. On doit donc prévoir toutes les éventualités lorsqu’on souhaite faire un buzz, ou tout simplement présenter un produit /service qui sort du commun. Restez vigilant et travaillez bien vos campagnes en amont !

Si vous avez d’autres exemples de bad-buzz, n’hésitez pas à les partager !

©crédit illustration : my-reputation-agency 

Par Myriama Chaiblaine
le 04/11/2015

Nombre de commentaires2

A+A-

Vos commentaires (2)

Par Rivollier Henri le 04/11/2015

Un bel article Myriama, bien illustré et bien rédigé bravo!

Par Myriama le 22/01/2016

Merci beaucoup, cela me fait très plaisir venant de votre part. En espérant vous rencontrer sur le campus de Montpellier.

Commentaires

Portrait de Rivollier Henri

Votre message: 
Un bel article Myriama, bien illustré et bien rédigé bravo!
Portrait de Myriama

Votre message: 
Merci beaucoup, cela me fait très plaisir venant de votre part. En espérant vous rencontrer sur le campus de Montpellier.

Ajouter un commentaire