mardi 22 août 2017 ,
En direct :
THE GAZETTE BY SUP'DE COM>>L’intelligence artificielle arrive !>>Pourquoi YouTube est aujourd’hui presque indispensable dans la stratégie de communication d’une marque ? >>
Libre expressionL’expérience de marque, l’avenir de notre métier ?

L’expérience de marque, l’avenir de notre métier ?

Lassés par les quelques 500 messages auquel ils sont confrontés aujourd’hui, les consommateurs attendent de la part de la publicité un surplus d’émotion et d’étonnement. Ils veulent être acteurs, à tel point que 81% d’entre eux sont prêts à payer plus pour bénéficier d’une meilleure expérience.

 

C’est un impératif souligné par les professionnels du marketing et de la communication dans l’étude Adobe publiée début 2015 : l’expérience utilisateur se présente comme la nouvelle obsession des marques. Cette tendance est le fruit d’un bouleversement du comportement des consommateurs orchestré par la révolution numérique. Confronté à une multitude de messages sans saveurs, symboles d’une relation purement commerciale, le consommateur attend désormais autre chose de la publicité. Il souhaite être ému, distrait, surpris en étant au cœur du système : on parle à présent de «consom’acteur». Il veut tester le produit, vivre une expérience dont il se souviendra, et surtout, dont il parlera. Le marketing expérientiel apparait clairement pour les marques comme une invitation à se renouveler et à sortir du cadre pour surprendre son client. C’est également l’occasion pour elles de prendre le virage digital : selon le spécialiste Manuel Diaz, PDG de l’agence Emakina, «le point de départ de la transformation digitale est la mise en œuvre de nouvelles expériences.»

Un réel pouvoir de séduction

Ce même Manuel Diaz estime par ailleurs que si une entreprise «n’est pas une expérience, elle ne sera bientôt plus une marque.» Cette déclaration témoigne de l’enjeu capital dont revêt l’expérience de marque en 2015. Nombre d’entre elles se sont déjà lancées dans la bataille, souvent avec succès. La plupart sont des marques connues, pour qui le risque est mesuré. C’est ainsi que les bornes interactives sont venues doper la digitalisation des points de ventes, que les distributeurs de billets se sont mués en distributeurs de cadeaux ou encore que les applications mobiles ont remplacé les cabines d’essayage. Certaines marques se sont rapidement imposées comme des références en matière de marketing expérientiel. Coca-Cola, Heineken, Dove ou encore Meetic multiplient les expériences. Elles disposent ainsi aujourd’hui d’un véritable pouvoir de séduction sur le marché. Mais d’autres marques moins connues ont su miser sur l’expérience pour jouer les premiers rôles sur leurs marchés respectifs. On pense principalement à l’une des entreprises qui fait fantasmer chaque jeune diplômé : Michel & Augustin. Celle-ci a construit son mythe autour de l’expérience client, notamment au sein de la désormais célèbre Bananeraie. Dernière action expérientielle en date et qui a fait le buzz sur les réseaux sociaux : une campagne de recrutement menée par la DRH en plein métro parisien, via un «elevator pitch» remarquablement improvisé !

La preuve qu’on peut marquer les esprits avec peu de moyens... Alors, qu’est ce qu’on attend pour sortir du cadre ?

Par Alexis Pabiou
le 02/06/2015

Nombre de commentaires0

A+A-

Vos commentaires (0)

Ajouter un commentaire