mercredi 20 septembre 2017 ,
En direct :
La pub solidaire, réalité ou utopie ?>>Pollution numérique : 5 conseils pour réduire votre impact sur l'environnement. >>Intelligence artificielle : Quels impacts pour la communication?>>
Communication responsablePollution numérique : 5 conseils pour réduire votre impact sur l'environnement.
<
>

Pollution numérique : 5 conseils pour réduire votre impact sur l'environnement.

Le numérique représente actuellement 2 % des émissions de CO2 mondiale. Ce type de pollution est peu connu du grand public, lié à la dématérialisation du numérique. Mais alors, comment pollue-t-on sur internet et comment réduire notre impact sur l'environnement ?
 
Saviez vous que l'envoie d'un simple mail rejette 10g de CO2 ?  C'est ainsi, que nous consommons chaque heure dans le monde l'équivalent de 4 000 tonnes de pétrole avec l'envoie de 12 milliards de mails. De plus, le stockage des données fait tourner l’équivalent de cinq centrales nucléaires dans le monde. Ce n'est qu'un début puisque les données stockées doublent tous les deux ans. 
 

Mais qu'est-ce qui pollue ?

La première source de pollution numérique c'est nous, les internautes. Nous représentons en effet 47% de cette pollution. Vous, qui lisez cet article, vous consommez en moyenne 200 kg de gaz à effet de serre et 3 000 litres d’eau par an simplement en surfant sur internet. Vos appareils connectés et votre installation à internet participent activement à cette pollution. 
 
De plus, l''intégralité des donnés présentent sur le web sont stockées dans des « data-center ». Ces sites physiques sauvegardent les données dans de multiples petits boitiers. Ils doivent être constamment  alimenté en électricité afin de pouvoir conserver vos e-mails, vos photos ou encore le contenu que vous avez partagé sur Facebook. Et, en plus d'être très friands en électricité, les data-canters doivent être constamment climatisés pour éviter la surchauffe des appareils de stockage. C'est la seconde source de pollution numérique qui représente 25 % de celle-ci. 
 

Alors comment réduire votre impact sur l'environnement en adaptant votre attitude sur internet ?

The gazette vous livre 5 précieux conseils pour y parvenir !
 
1 : Eteignez-vos installations.
Pensez à éteindre votre boxe internet et boitier télé la nuit et dès lors que vous ne vous en servez plus.
 
2 : Evitez les spams et réduisez le nombre de destinataires de vos e-mails.
Nos boites mails regorge bien souvent de mail et newsletter qui ne nous intéresse pas ou plus. Ceux-ci sont stockés sur les data-center et mobilisent de l'énergie. Alors, triez régulièrement vos emails et évitez de vous inscrire aux newsletter . Des outils peuvent également vous aider à trier vos boites e-mails et vous désinscrire des listes de diffusion tel que Clean Fox ou Unroll.me.
 
2. Utilisez des moteurs de recherche adaptés.
Lorsqu'on sait qu'une recherche sur google c'est 8 g de CO2 rejeté on préférera utiliser des moteurs de recherche comme « Ecosia » qui plante des arbre grâce à nos recherches web. 
 
4. réduisez le nombre de destinataires de vos e-mails.
Chaque destinataire ajouté représente 6g de CO2 supplémentaires émis. Pensez-y avant d'ajouter un destinataire en cc de vos e-mails.
 
5. Limitez l'usage des clouds.
Le stockage en ligne de nos photos, vidéos, musiques et autres documents entraine des transports de données incessants entre nos appareils et les serveurs, et du stockage permanent dans les data-center. Alors, utilisez un disque dur pluttôt qu'un cloud.
 

A vous de jouer !

 
 
 Elise Postil, étudiante SUP’DE COM en Bac+5 Manager de la Communication Stratégique et Digitale
 

Par SUP'DE COM
le 08/09/2017

Nombre de commentaires0

A+A-

Vos commentaires (0)

Ajouter un commentaire